Examens d’imagerie médicale

  • Radiologie conventionnelle et interventionnelle

La radiologie conventionnelle est un examen qui utilise les rayons X. Le résultat de l’examen est un cliché radiographique (poumons, abdomen, membre,…). C'est un examen rapide, d'une durée moyenne de 15 minutes. Cet examen est contre-indiqué chez les femmes enceintes pendant les trois premiers mois. Les femmes doivent signaler avant l'examen si elles sont enceintes présentent un risque de grossesse. 
La radiologie interventionnelle est une intervention (ou un acte) est réalisée sous guidance radiologique (par rayon X, sous échographie ou scanner). L’objectif est d’accéder à une lésion à l’intérieur du corps dans un but diagnostique (prélèvement pour analyse) ou thérapeutique.

  • Echographie-Doppler

L’échographie utilise les ultrasons pour visualiser l’abdomen, le cou, les membres, les tissus mous et les articulations. Elle peut être couplée à une étude doppler de la vascularisation.

  • Mammographie et mammotest

La mammographie est une radiographie des seins. Elle est réalisée :
> dans un but de dépistage si la femme est âgée entre 50 et 70 ans (la mammographie peut entrer dans le programme de dépistage et est entièrement gratuite) ;
> dans un but diagnostique d’une anomalie clinique ou d’une anomalie détectée par le mammotest (elle peut être complétée par une échographie).

  • Tomosynthèse et biopsie mammaire

La tomosynthèse (aussi appelée mammographie 3D) est une nouvelle technologie d'examen des seins. Comme la mammographie, elle utilise les rayons X, sauf que le tube de rayons X bouge durant l’exposition. Il se déplace et permet l’acquisition de multiples images du sein, sous différents angles. L’ordinateur reconstruit des images en trois dimensions du sein et permet d’évaluer de façon indépendante chaque millimètre du sein. Cette technique est très utile en complément d’investigation à une mammographie, chez les femmes à seins denses, les femmes à risque et les jeunes femmes.

La biopsie mammaire intervient lorsqu'on découvre une lésion suspecte à la mammographie, pour déterminer la nature de la lésion. La nature des tissus doit être étudiée au microscope, à la recherche de cellules cancéreuses. Pour cela, on pratique une biopsie, c’est-à-dire un prélèvement de la lésion suspecte à travers la peau pour être analysé. Il existe trois types de prélèvement à travers la peau : la cytoponction, la microbiopsie et la macrobiopsie.

  • CTScanner

Le scanner, ou CTScanner, réalise des images en «coupes» ou «tranches» du corps humain. Il permet de visualiser l’ensemble des organes et notamment :
> les vaisseaux (examen appelé AngioCT nécessitant une injection d’iode) ;
> le gros intestin (examen appelé colonoscopie virtuelle nécessitant un régime spécifique ainsi qu’un laxatif lors de la prise de rendez-vous) ;
> les articulations (examen appelé arthroscanner nécessitant une injection intra-articulaire d’iode).

  • Arthroscanner

L'arthroscanner est un scanner d’une articulation, réalisé après une injection dans celle-ci un produit de contraste. Cet examen permet de déterminer les causes de dysfonctionnement de l’articulation. L'utilisation d'un produit de contraste est nécessaire, car il pénètre dans les petites lésions et permet la visualisation des lésions au scanner. L’examen comporte une ponction articulaire et l’injection de produit de contraste dans l’articulation sous contrôle de scopie (rayon X) et la réalisation d’un scanner de l’articulation directement après. Le scanner permet la réalisation des reconstructions dans les trois plans pour étudier de manière précise les rapports anatomiques et rechercher les anomalies articulaires.

  • IRM - RMN (résonance magnétique)

La résonance magnétique (IRM ou RMN) est une technique non invasive et performante basée sur un champ magnétique puissant, stimulant les protons d’hydrogène et étudiant les tissus biologiques, en les distinguant grâce à leur composition différente.

 

Examens de médecine nucléaire

  • Ostéodensitométrie

L'ostéodensitomérie est un examen indolore qui utilise des rayons X de faible énergie pour mesurer la densité (solidité) des os. La colonne lombaire et le fémur sont habituellement les deux régions où la mesure est réalisée.

  • Scintigraphie et tomoscintigraphie

La scintigraphie est un examen durant lequel une petite quantité de radioactivité est utilisée pour réaliser des images. Elle peut être utilisée pour visualiser un grand nombre d’organes (le squelette, le cœur, les reins, le cerveau,..), selon le traceur utilisé et ce que l'on veut voir. Elle permet de voir la forme et le fonctionnement de l'organe, l'origine de douleurs ou de maladies. Elle peut aussi servir à confirmer un diagnostic incertain.

  • PET-Scan

La tomographie par émission de positons (TEP ou en anglais PET ou PET Scan) est un examen d’imagerie qui repose sur l’injection dans le sang d’un traceur faiblement radioactif. Ce traceur, généralement du glucose marqué au Fluor18, une fois injecté, se fixe sur différents organes et permet d’en analyser le fonctionnement. Comme les cellules tumorales ou infectieuses sont plus actives que les cellules normales, elles consomment et donc fixent davantage le glucose. L'examen est couplé à un scanner pour permettre de bien définir anatomiquement l'endroit où le traceur est concentré. L'examen PET-Scan dure environ 20 minutes. Le patient est présent dans le service entre 2 et 4 heures.

>>> Découvrez notre zoom consacré au PET-Scan

>>> Consultez la liste des disciplines disponibles
>>> Comment prendre un rendez-vous ?
>>> Quels documents emporter ?